Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2006

Connection

A l'heure qu'il est sur mon compteur kilométrique, je peux dire que si je me dépêche à réparer ma fusée je peux arriver à l'horizon de Proxima du Centaure d'ici 5 années-lumière, je peux même avoir le temps de m'arrêter acheter des cigarettes (ça va finir par me tuer) au tabac de Saturne et de m'enfiler cul sec un bon apéro ! Pourquoi aller là-bas et perdre son temps dans la nuit cosmique, alors que je pourrais rester ici à jouer au baby-foot ? C'est que Mot à Maux n'est pas sûr de passer l'hiver (-ah... tu dis ça... bah bah bah !) et les restrictions budgétaires me conduisent à rationner strictement les dépenses de Noël. A propos, je me suis promené dans ce magasin type Fnac. Ah les bouquins ! D'abord la peinture, Bacon, Cézanne, ensuite c'est le pique-nique, ensuite... L'œil est naturellement dirigé sur « Les Bienveillantes » de Jonathan Littell, 912 pages... ça calme ! Dérangé par des conversations particulières, je me dirige sur les livres de cuisine : « Comment apprendre à un éthiopien à composer une salade niçoise » ou encore « Les secrets du bouillon de soupe pour les anorexiques », bref, le casse-tête assuré. Il y a aussi les livres sur les grosses bagnoles, les chevaux, les chiens (c'est dégueulasse), ou encore les stars d'Hollywood telles que Marilyn Monroe ou Ava Gardner. Les livres sur le bocage (j'habite en campagne), ou bien sur le bricolage : « Comment faire une cocotte en papier ». Bref, je me dirige sur les DVD et les CD, là... c'est le paradis sur Terre ! Rayon rock indépendant et promotions, je me dégote un vieux Radiohead, un bon Sonic Youth ou un My Bloody Valentine... Et puis comme je suis fatigué, je n'achète rien, sauf mes bouquins sur Bacon et Cézanne. Alors pourquoi Diable ! suis-je entré dans ce magasin et pour quoi foutre ? A part pour Bacon et Cézanne... juste histoire de faire un tour, de me frotter à la magie de l'enfance, quand on voit tout qui s'illumine et qui brille et qui en jette... Un DVD ! c'est pas rien ! c'est le top de la technologie, le top dans la vidéothèque, ça en jette un max ! Quand j'étais petit, je collectionnais les images de Spider-Man et je jouais aux billes à la récréation... bordel ! le bon temps quoi ! Ah les mômes aujourd'hui... tout fout l'camp ! Allons, allons, je suis pas encore vieux... j'adore les séries télé, les bêtisiers des Nuls et la tronche à toto qui joue de la clarinette ! Normal, je suis jeuns, chébran, il y a pas si longtemps je roulais en mobylette ! - Alors qu'est-ce qui t'a aigri ? Je sais pas... peut-être que je suis sur le point de franchir la barrière galactique... et de m'envoyer en l'air avec la Vierge Marie sur un astéroïde... ou bien je me casse le nez sur les hublots de la maladie... ça doit être ça, je suis malade et je refoule du goulot ! Donc, vive Proxima du Centaure, le café sur Saturne, la Fnac, le rock indépendant, les mobylettes et la Vierge Marie ! Quant à moi, je vais aller me soigner du côté du bistrot du coin et fumer un dernier clope, histoire de.

21:00 Publié dans Musique | Lien permanent