Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2005

Numéro 2

Enfin, le second numéro de la revue est paru, avec les étincelles dues aux crissements du chemin de fer. Après quelques difficultés personnelles provoquées par un changement de domicile, la revue est à nouveau sur les rails. Quand l'imprimante tombe en panne, quand la voiture ne démarre plus, quand l'imprimeur fait des siennes... tant de petites choses qui s'insinuent dans les rouages de la petite traction. En tout cas, la revue, elle, est bien là et peut être commandée pour 4 euros à mon adresse. De petit format, sympathiquement illustrée par Patrick Guallino et David Tysman, elle est idéale pour la plage, pour bronzer en surveillant les enfants, et sera même très chic à la terrasse d'un café. Contrairement à un roman de cinq cents pages, elle peut être lue et relue à volonté et nous offre un voyage dépaysant à Lisbonne, à Québec, en Mauritanie, à Bafoussam au Cameroun ou en Nouvelle Calédonie... Le rêve pour celui qui, enfermé dans son bureau, n'a pour horizon que la vue tiède des gratte-ciel. Evelyne André Guidici, Mireille Disdero, Alain Serge Dzotap, Jean Coulombe, Christine Douville et Teri Alves nous convient à l'aventure. Place aussi à un nouveau souffle avec Marie Mazas et Cécile Guivarch et à de nouvelles voix, le temps de parcourir un horizon et une multitude de singularités. Départ aussi de la "revue des revues" qui témoigne des relations entretenues avec les nombreuses autres revues. La poésie vit et c'est tant mieux ! Sa richesse parviendra-t-elle à la faire sortir du ghetto ?

17:55 Publié dans Il est né ! | Lien permanent