Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2019

"Flagrant délit de poésie", de Majead At'Mahel

Flagrant délit de poésie

 

(La poésie donc…)

La poésie est un métier intrinsèque

Au grand dam de mon banquier

Qui ne pourra jamais s'enrichir

Sur le dos de ma métaphore

Ou m'octroyer un prêt

Vu qu'à part des billets de blog

En libre circulation sur le net

Ou dans des revues

Je n'ai aucun crédit

 

(Je lis du verlaine

Je parle le verlan

Trop subtil pour les esprits ikea)

 

Jusqu’à présent

Je n’ai fait que déposer

Ma signature au dos de l’échec bancaire

Car ma poésie n'est pas bankable

Elle n’est pas imposable

Elle ne nourrit pas son homme

Ni ma femme

Encore moins mes enfants

À quoi sert la poésie alors ?

 

Elle sert à desserrer les dents

Et à resserrer la ceinture du pantalon

 

 

Majead At'Mahel (alias @rt'felinat) est au sommaire du dernier numéro de Mot à Maux.

 

 

15:35 Publié dans Anthologie | Lien permanent