Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2005

Droit de réponse

Il est regrettable que cette affaire du Calcre ait suscité tant d'émoi. En aucun cas il ne s'est agit de contester une décision de justice ni de juger de cet épisode qui a opposé l'ancien employé à son ex employeur. Il s'agissait pour moi d'effectuer un constat d'humour. Le Calcre, habitué à ces affaires, s'est vu à son tour mis en cause. C'est ce constat d'ironie qui m'a fait réagir et non le résultat de cette affaire. Une certaine expression ayant été mal prise je dois faire ici une mise au point. Mon article a suscité quelques désagréments et malentendus, n'ayant jamais voulu entrer dans le conflit des personnes, cette phrase a pourtant pu choquer et je le regrette. Pour apaiser les esprits je publie à la suite de "L'affaire Calcre" la lettre reçue de monsieur Lorenzo Soccavo. (Voir "L'affaire Calcre") 

19:50 Publié dans La langue en Web | Lien permanent